Chercher
Ajouter une annonce
Se connecter

Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : ce que l'on sait des suspects interpellés


Une attaque à l’arme blanche a fait deux blessés ce vendredi 25 septembre, en fin de matinée, devant l’entrée de l’immeuble de l’ancienne rédaction de Charlie Hebdo, dans le 11e arrondissement de Paris. Deux suspects ont été interpellés quelques heures après avoir pris la fuite. En cette fin d’après-midi, l’alerte a été levée dans le XIe arrondissement.

Deux personnes ont été blessées ce vendredi 25 septembre, en fin de matinée, dans une attaque à l’arme blanche. Les faits se sont produits devant l’entrée de l’immeuble qui abritait l’ancienne rédaction de “Charlie Hebdo”, dans le XIe arrondissement de Paris, dans le secteur du boulevard Richard-Lenoir. 

Attaque à l’arme blanche à Paris : l’essentiel des infos

  • Deux journalistes de l’agence Premières Lignes blessés à l’arme blanche
  • L’auteur principal arrêté, un deuxième suspect interpellé
  • Le parquet antiterroriste saisi de l’enquête
  • L’attaque survient pendant le procès de l’attentat contre Charlie Hebdo
  • Castex dit son “attachement indéfectible à la liberté de la presse

Qui sont les deux suspects interpellés 

L’auteur principal de l’attaque à l’arme blanche a été arrêté et un deuxième suspect est en garde à vue, a annoncé Jean-François Ricard, procureur général du parquet national antiterroriste (PNAT). Un des deux suspects, âgé de 18 ans, est d’origine pakistanaise. Il serait connu des forces de police selon nos confrères d’Europe 1.

Les deux hommes se connaissent puisqu’ils ont été aperçus côte à côte dans une bande de vidéosurveillance.

Jean Castex et le procureur Ricard font le point sur place

Le Premier ministre Jean Castex s’est rendu sur les lieux de l’attaque, accompagné du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et de la maire de Paris Anne Hidalgo. Jean Castex a expliqué : “J’ai d’abord voulu témoigner de ma solidarité envers les familles des victimes et les collègues de travail des deux journalistes.”

Il a souligné que “les services de sécurité sont intervenus très rapidement” sur le lieu d’un drame qui survient “dans un lieu symbolique au moment même où se déroule le procès des auteurs des attentats de Charlie Hebdo”.

Jean Castex a martelé l’attachement “indéfectible” de son gouvernement “à la liberté de la presse”, sa “volonté de lutter par tous les moyens” contre le terrorisme, qui a encore fait deux victimes, ce vendredi. “Leurs jours ne sont pas en danger, Dieu merci”, a-t-il conclu.

Le procureur du parquet national antiterroriste Jean-François Ricard a justifié la saisine du parquet antiterroriste, par “la localisation” des faits devant l’immeuble où était auparavant installée la rédaction de Charlie”. Mais également par la survenance de cette attaque “au moment du procès des auteurs des attentats de 2015” et par “la volonté manifeste de l’auteur d’attenter à la vie de deux personnes dont il ignorait tout et qui étaient en pause cigarette.”

“L’auteur principal a été arrêté, a-t-il précisé, et est actuellement en garde à vue.” Il a confirmé la seconde garde à vue pour procéder “à des vérifications” sur les relations de cet individu avec l’auteur principal. Une enquête qui a été confiée à la police judiciaire de Paris.

Le confinement des établissements scolaires levés

“Les parents des élèves confinés dans les établissements scolaires des 11ème, 3ème et 4ème arrondissements peuvent venir chercher leurs enfants, les mesures de précaution étant levées”, a indiqué par un communiqué sur Twitter la préfecture de Paris. Quelque 120 établissements scolaires étaient concernés ; les parents pourront récupérer leur enfant à l’heure de sortie habituelle.

Les parents des élèves confinés dans les établissements scolaires des 11ème, 3ème et 4ème arrondissements peuvent venir chercher leurs enfants, les mesures de précaution étant levées.

Une deuxième personne a été interpellée

D’abord livrée par Franceinfo, l’information est également donnée par BFMTV ou encore Le Figaro : une seconde personne a été interpellée près de la station de métro Richard-Lenoir par des agents de la brigade des chemins de fer. Il a rejoint l’autre suspect en garde à vue. À proximité de cette même station, les forces de l’ordre ont récupéré un hachoir de boucher abandonné au sol.

Le premier gardé à vue est âgé de 18 ans, il est connu des forces de l’ordre pour des délits de droit commun, mais pas pour une éventuelle radicalisation. Le second a été interpellé sur la base de signalements, il est né en 1987. 

Un individu potentiellement dangereux est actuellement recherché par la police, soyez prudent et éviter le secteur Richard Lenoir https://t.co/BPDRmRaICs

— Emmanuel GREGOIRE (@egregoire) September 25, 2020

Un suspect interpellé à Bastille

Selon BFMTV, un suspect aurait été interpellé à proximité de la place de la Bastille. Certaines sources évoquent un deuxième homme en fuite.

Par ailleurs, selon l’académie de Paris, plusieurs écoles sont confinées dans le XIe arrondissement, à proximité du secteur Richard-Lenoir où a eu lieu l’attaque. 

Deux personnes blessées, pronostic vital non engagé

Un “individu potentiellement dangereux” est recherché, a précisé sur Twitter Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris. La Préfecture a part la suite confirmé l’implication d’un seul individu. 

Après avoir annoncé quatre blessés dans un premier temps, la Préfecture de Paris corrige son bilan et annonce deux personnes grièvement blessées, leur pronostic vital n’est pas engagé. La préfecture a annoncé que la BRI se rendait sur place. Un colis suspect a par ailleurs été signalé, toujours dans le XIe arrondissement. Après vérifications, il n’avait rien de dangereux.

Des collaborateurs de Premières Lignes touchés

Paul Moreira, journaliste à Première Lignes, dont les locaux se situent dans le même bâtiment que les anciens locaux de Charlie Hebdo témoignait à la mi-journée. Deux personnes qui travaillent avec la société de productions sont les victimes.  Elles auraient été attaquées par un homme armé d’une feuille de boucher.

Fance 2 qui collabore régulièrement avec la société Premières Lignes confirme que les victimes sont des collaborateurs.

Elise Lucet confirme

Toujours sur France 2, Elise Lucet, la présentatrice de “Cash Investigation”, qui travaille avec la société de production Premières Lignes, affirme qu’une des salariés de la société “a vu cet homme courir avec une lame de boucher ou une machette après un collaborateur blessé”.

ud83dudd34 Deux collaborateurs de la société de production “Premières lignes” travaillant pour France Télévisions blessés dans l’attaque à l’arme blanche à Paris.

u25b6 #JT13h pic.twitter.com/Pwcrq44btG

— Info France 2 (@infofrance2) September 25, 2020

Selon une source policière jointe par FranceInfo, un des suspects se serait engagé dans le métro parisien à la suite de l’attaque. Aucune source policière officielle ne confirme pour l’heure cette information.

Jean Castex et Gérald Darmanin se rendent sur place

Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin se rendent sur place pour faire un point sur la situation.

Une attaque à l’arme blanche a été perpétrée à proximité des anciens locaux de l’hebdomadaire Charlie Hebdo.
Je me rends immédiatement place Beauvau pour faire un point sur la situation avec le ministre de l’Intérieur @GDarmanin.

— Jean Castex (@JeanCASTEX) September 25, 2020

Près des locaux de Charlie Hebdo

Selon BFM TV citant des sources policières, trois personnes ont été blessées dans une attaque à l’arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo. 

Le parquet antiterroriste saisi

Le parquet antiterroriste est saisi de l’attaque pour tentative d’assassinat en relation avec une entreprise terrorise, confirme une source interne au PNAT. 

Intervention de police en cours secteur Richard Lenoir à #Paris11.
Évitez le secteur.

— Préfecture de Police (@prefpolice) September 25, 2020

Castex réagit en direct





Lire l’article sur le site Source

Tags

Author

Add Comment

Your email is safe with us.

Rejoins la communauté 🇫🇷La plateforme d’achats 100% locale et responsable

Découvrez tout ce que L'occitanie vous réserve !

Se connecterLocal 🇫🇷

Pour une connexion plus rapide :

ou

Pour confirmer votre compte, vérifiez votre boite email.

Réinitialiser votre mot