Chercher
Ajouter une annonce
Se connecter

Football – Régional 2. Samuel Nambot, le milieu qui monte à Verson

[ad_1]

<!–

–>Samuel Nambot la saison dernière avec Verson en Coupe de France contre Gonfreville.

Samuel Nambot la saison dernière avec Verson en Coupe de France contre Gonfreville. (©Aline Chatel / Sport à Caen)

On voit plus souvent ses longs compas qu’on entend son nom. Samuel Nambot s’est pourtant imposé comme l’un des joueurs majeurs de l’AS Verson et, plus globalement, du championnat de Régional 2. « Il mériterait d’être connu, souligne son entraîneur Nicolas Vrel. C’est un bon mec, super sympa, cultivé. J’ai été surpris qu’il ne soit pas contacté à l’intersaison parce qu’il sortait d’une grosse saison. Il est reparti sur les mêmes bases et il a une belle marge de progression. »

10 ans à L’Aigle

À 24 ans, Samuel Nambot est encore « une belle surprise et une belle satisfaction ». Ce n’est pas faute d’afficher un CV sportif déjà bien garni qui comporte des débuts à L’Aigle, dans l’Orne, les sport études de Gacé et Littré, des passages par Argentan, Mondeville et, de manière plus surprenante, Honfleur. « J’y suis parti à 20 ans avec un ami parce que je voulais jouer dans une équipe première et changer d’air », dit-il. À Mondeville, il n’avait eu droit qu’à la réserve chez les seniors. « Il y avait plus fort que moi. Mais j’y ai passé de très bonnes années. » 

<!–

–>Samuel Nambot avec le maillot de Verson à Ouistreham.

Samuel Nambot avec le maillot de Verson à Ouistreham. (©AC / Sport à Caen)

Sur la côte, Samuel Nambot avait croisé la route de Verson en Régional 3. « Il nous avait fait mal, se souvient Nicolas Vrel. Morgan Lecacheux m’avait dit : il faut le prendre, ça peut être une valeur sûre pour le futur. » Encouragé par cet autre milieu de terrain, alors Versonnais, et plusieurs connaissances locales, Samuel Nambot a rallié l’ASV et, avec elle, le niveau supérieur. Il dispute sa troisième saison aux portes de Caen.

« Un élément essentiel de mon système »

À Verson, Samuel Nambot a débarqué sans grandes références. « Il y avait du beau monde au milieu. La première année, je n’étais pas du tout titulaire indiscutable mais j’ai eu du temps de jeu. » C’est l’année suivante que ce joueur longiligne a changé de statut. « J’ai commencé à prendre ma place de titulaire, que je compte bien garder », sourit-il. Nicolas Vrel ne réfléchit pas longtemps avant de coucher son nom sur la feuille de match.

C’est un élément essentiel de mon système. Il est capable de tirer l’équipe vers le haut. C’est un joueur complet, très bon techniquement, qui a le sens du jeu et qui court beaucoup.

Nicolas VrelEntraîneur de l’AS Verson
<!–

–>Samuel Nambot la saison dernière en Coupe de France.

Samuel Nambot la saison dernière en Coupe de France. (©AC / Sport à Caen)

Le milieu axial confesse une envie irrépressible de tâter la balle. « J’ai grandi très tard. J’étais le petit 10 au lycée. J’aime le foot, j’aime dribbler une fois de temps en temps, des fois un peu trop, donner des bons ballons, aller vers l’avant. À Verson, on a envie de jouer. Il faut qu’il y ait des relais au milieu. » Samuel Nambot en est un et ne rechigne jamais à la tâche. « Le foot m’obsède dans mon quotidien. Je suis complètement passionné depuis que je suis tout petit. J’ai toujours joué et aimé jouer. Il y a plein de choses que j’adore faire mais le foot constitue quand même une grosse part de ma vie depuis que je suis tout petit. » 

Pour le plaisir

Ce gestionnaire back-office, dont le métier consiste à placer des ordres de bourse sur le marché, est un amoureux de sport. « À 24 ans, je sais que je ne la gagnerai pas ma vie dans le foot. Je n’ai pas d’ambitions démesurées tant que je me fais plaisir et que je joue avec mes potes. C’est le cas à Verson. J’y ai trouvé ce que j’aimais. » De là à ne pas envisager autre chose ? « Je ne dis pas non à l’idée de jouer plus haut si l’occasion se présente. L’idéal serait d’aller en R1 avec Verson. C’est l’objectif, mais est-ce que cette saison particulière va aller à son terme ? » La question est plus que jamais d’actualité. Samuel le passionné risque de tourner très vite en rond. 

[ad_2]

Lire l’article sur le site source

Author

Add Comment

Your email is safe with us.

Rejoins la communauté 🇫🇷La plateforme d’achats 100% locale et responsable

Découvrez tout ce que L'occitanie vous réserve !

X

Se connecterLocal 🇫🇷

Pour une connexion plus rapide :

ou

Pour confirmer votre compte, vérifiez votre boite email.

Réinitialiser votre mot