Chercher
Ajouter une annonce
Se connecter

Hérault : à Cassagnoles, on expérimente la cohabitation avec les chauves-souris

[ad_1]

<!–

–>Les rhinolophes logent souvent dans les greniers des maisons.

Les rhinolophes logent souvent dans les greniers des maisons. (©Tomas Armand)

Tout a commencé par un projet de rénovation dans une vieille bâtisse située en plein cœur du village de Cassagnoles, dans le Minervois héraultais. L’édifice en question devait accueillir les locaux de la nouvelle mairie, or il hébergeait déjà des résidentes, à savoir des colonies de Petits et Grands Rhinolophes, deux espèces de chauve-souris  protégées.

Après cette découverte, l’équipe municipale a décidé de protéger ces animaux en isolant phoniquement une partie du premier étage et des combles afin de « permettre aux chiroptères d’occuper paisiblement les lieux, sans être dérangés par les activités humaines de la mairie », explique la Municipalité. 

« Il s’agit d’un projet rare et remarquable qui démontre, qu’avec de la volonté, activité humaine et protection de la biodiversité peuvent se concilier pour le meilleur ».

Mairie de Cassagnoles

Appuyé par le Parc naturel régional du Haut-Languedocet le réseau Natura 2000

La commune de Cassagnoles est localisée sur un des sites Natura 2000 du Minervois, animé par le Parc naturel régional du Haut-Languedoc depuis 2013. A ce titre, elle a pu bénéficier de financements européens (contrat Natura 2000)et de l’accompagnement technique du Parc à travers l’association Espace Nature Environnement, pour réaliser les travaux d’aménagement favorables aux chauves-souris. Une convention de partenariat signée avec le Parc permettra d’assurer le suivi et la bonne santé des animaux sur le long terme.

<!–

–>Lors de l'inauguration de la mairie de Cassagnoles le 16 octobre.

Lors de l’inauguration de la mairie de Cassagnoles le 16 octobre. (©Juliane Casquet)

Menacées de disparition

Cette initiative est d’autant plus à saluer que la population des chauves-souris décline à un rythme alarmant en Europe. Toutes sont aujourd’hui menacées et protégées (dont 27 espèces dans le Parc du haut-Languedoc sur les 35 présentes en France). Les causes sont multiples et souvent peu connues du public. Le dérangement humain dans leurs lieux d’habitation (cavités naturelles, endroits isolés…) à des moments critiques (hibernation et reproduction) et la disparition de leur habitat (greniers, caves, vieux murs, arbres creux…) leur sont très dommageables.

L’assèchement des zones humides, la disparition des haies naturelles et du pâturage, l’uniformisation des forêts ont également réduit leurs territoires de chasse, encore appauvris par l’utilisation de produits phytosanitaires (pesticides, insecticides…) qui déciment les proies.

Sans oublier la circulation routière, la pollution lumineuse, les chats, le vandalisme…

Uniques et utiles

Et pourtant les chauves-souris (qui sont les seuls mammifères volants au monde) demeurent particulièrement utiles à la nature et à l’homme : principales prédatrices des insectes nocturnes, elles peuvent dévorer jusqu’à 600 mouches, moustiques, papillons de nuit et coléoptères toutes les heures (30 à 40 % de leur poids).

Véritables insecticides naturels, elles sont d’excellents auxiliaires pour les jardins et les cultures en aidant à lutter contre les insectes ravageurs.

[ad_2]

Lire l’article sur le site source

Author

Add Comment

Your email is safe with us.

Rejoins la communauté 🇫🇷La plateforme d’achats 100% locale et responsable

Découvrez tout ce que L'occitanie vous réserve !

X

Se connecterLocal 🇫🇷

Pour une connexion plus rapide :

ou

Pour confirmer votre compte, vérifiez votre boite email.

Réinitialiser votre mot