Chercher
Ajouter une annonce
Se connecter

Vosges : contre la sécheresse et les pesticides, ils utilisent la silphie


Photo : Pixabay

La silphie pourrait bientôt remplacer le maïs, une culture mythique mais peu écologique. Voici la solution imaginée depuis trois ans par la société HADN (Horticulture Agriculture Distribution Négoce) pour faire face au réchauffement climatique. Explications.

Connaissez-vous la silphie ? Il s’agit d’une plante herbacée vivace particulièrement imposante, puisqu’elle peut atteindre plusieurs mètres de hauteur. Contrairement au maïs, elle possède de nombreuses qualités fourragères et environnementales. Le premier avantage concerne le bétail puisqu’elle convient parfaitement aux animaux, et donc, permet de réduire considérablement la dépendance des agriculteurs envers les tourteaux de soja.

Deuxièmement, la silphie est intéressante pour la méthanisation. En effet, elle peut produire jusqu’à 5 000 m3 de biogaz par hectare cultivé et représente jusqu’à 15 % des apports. Elle permet notamment un enracinement intense et profond, une floraison riche et longue et augmente la biodiversité des plantes cultivées en régions à biogaz.

Contrairement au maïs, trop gourmand en eau et en pesticides, la silphie apparaît comme une plante idéale pour lutter contre le réchauffement climatique. C’est la raison pour laquelle elle est actuellement en phase de test dans les Vosges, et plus particulièrement dans les communes de Dompaire et d’Uxegney.

Photo : Shutterstock

Cela fait maintenant trois ans que la société HADN a adopté la plante. Et aujourd’hui, les résultats sont vraiment optimistes. La silphie atteint près de 3 mètres et résiste intensément aux épisodes caniculaires. Une seule question se pose alors : pourquoi ne pas remplacer toutes les cultures de maïs par la silphie ? Pour la simple et bonne raison que cette plante a un coût : 1 800 euros par hectare, ce qui n’est pas rien.

Cependant, un critère non négligeable devrait rassurer de nombreux agriculteurs. La silphie est chère à l’achat, mais apporte rapidement de nombreux bénéfices économiques, comme l’explique Amédée Perrein, gérant HADN : « La silphie est certainement la culture la plus rentable qui existe pour les méthaniseurs. Le retour sur investissement se fait en moins de 4 ans. »

En Allemagne, plus de 6 000 hectares de terres ont déjà été cultivés. De son côté, HADN s’est fixé comme objectif d’atteindre rapidement les 3 000 hectares sur le sol national.

Une chose est sûre, la culture du maïs n’a qu’à bien se tenir… 





Lire l’article sur le site Source

Tags

Author

Add Comment

Your email is safe with us.

Rejoins la communauté 🇫🇷La plateforme d’achats 100% locale et responsable

Découvrez tout ce que L'occitanie vous réserve !

Se connecterLocal 🇫🇷

Pour une connexion plus rapide :

ou

Pour confirmer votre compte, vérifiez votre boite email.

Réinitialiser votre mot